Au revoir Johnny...

C'est dans la nuit du 5 au 6 décembre 2017 à Marnes-la-Coquette, dans les Hauts-de-Seine, qu'un cancer du poumon a eu raison d'une des plus grandes voix que la chanson française ait connu : Johnny Hallyday. Le chanteur, de son vrai nom Jean-Philippe Smet, s'est en effet éteint à 74 ans auprès de sa famille malgré un combat au cours duquel il aura concilié dignité et courage. Sa disparition mit en émoi toute la France et les pays francophones, mettant ses fans en deuil mais qui toucha également les gens qui s'intéressèrent peu à sa musique, tant son talent et sa longévité exceptionnelle (57 ans de carrière) auront bercé des générations entières, aussi bien les petits que les grands. Bon nombre de ses chansons, comme "Quelque chose de Tennessee"; "Ma gueule" ou bien "Allumer le feu" sont ancrées à jamais dans la culture populaire. Un très grand nombre de personnalités lui rendirent hommage, dont notamment Line Renaud et Patrick Bruel, lesquels furent très attachés à lui. Le Président de la République Emmanuel Macron ira jusqu'à déclarer en clin d'oeil au célèbre tube "on a tous en nous quelque chose de Johnny." Il a donc été décrété que la rockstar française est digne de recevoir un hommage populaire, à l'instar d'Edith Piaf en 1963. Le cortège funèbre parcourera les Champs-Elysées jusqu'à l'église de la Madeleine en passant par la Place de la Concorde, et ce le 9 décembre 2017. Conformément à sa grande passion que furent les Harley Davidson, c'est par près de 700 bikers que sera escorté son cercueil devant près d'un million de personnes. Dans ce reportage, je tiens ici à vous montrer ce que fut ce moment de recueillement et de communion entre la star et ses fans, venus dire un dernier au revoir à une star du rock devenue une icône intemporelle, avant de rejoindre l'île de Saint-Barthélémy, lieu de son ultime demeure.